Quel repas se préparer pour un bivouac en pleine nature ?

Manger en camping

Alors que vous préparez une aventure de plusieurs jours au cœur de la nature, la question de la nourriture doit être étudiée avec attention. En effet, en fonction du type de séjour que vous prévoyez, de l’environnement et du climat, vos ressources sur place seront très aléatoires, et vos besoins sur les plans du transport et de la mise en place vont immanquablement varier, et vous imposer d’inévitables contraintes.

Observez bien votre environnement.

Si vous prévoyez de bivouaquer dans un joli coin de pêche au bord d’un lac que vous connaissez déjà, le fruit de votre pêche pourra sans aucun doute s’inviter à votre menu. En revanche, lors d’une randonnée en haute montagne, les ressources seront rares, et votre survie peut dépendre des rations d’urgence que vous avez emportées.

Quelles activités avez-vous prévu ?

Partir en expédition dans le froid, et parcourir à pied de longues distances chaque jour exigera beaucoup d’efforts de votre organisme, et vous devrez consommer une grande quantité de calories pour compenser vos dépenses et récupérer. Pour les sorties extrêmes et très sportives, il vous faudra prévoir jusqu’au double des apports normaux pour un adulte, la dernière boite de haricots verts qui reste dans votre placard ne sera pas suffisante.

Quel type de repas prévoir dans vos bagages ?

Notez bien avant de partir que votre sac à dos peut accueillir un volume limité, et qu’il ne vaut pas la peine d’endommager votre dos avec un sac trop lourd. Les campeurs débutants ont tendance à se surcharger par excès de prudence… Calculer minutieusement vos rations de nourriture vous évitera toute pénurie et limitera les efforts superflus.

Il existe un vaste éventail de repas spécialement conçus pour la randonnée, des simples sachets repas lyophilisés aux packs complets incluant les vivres d’un individu adulte pour plusieurs jours. Si les rations militaires de type MRE ont encore aujourd’hui une relative réputation quant au goût des plats inclus, les repas d’urgence font l’objet de nouvelles recettes et d’innovation en terme de conservation, et vous trouverez facilement des plats goûtus correspondant à vos préférences (végétarien, poisson, épicé, dessert sucré, repas froid ou chaud…).

Zoom sur les rations d’urgence

Aussi appelées rations de survie, ces pochettes repas sont en général lyophilisées, il vous faudra donc trouver sur place le moyen d’y ajouter de l’eau potable. Prévoyez un filtre de type Lifestraw pour utiliser l’eau de pluie ou de rivière.

Les kits de repas complet présentent l’avantage de regrouper dans un petit format tout ce dont vous aurez besoin dans une journée : deux plats chauds ou froids, des barres énergétiques, des sachets de café et chocolat, du sucre, deux desserts, des biscuits, etc.

Le défaut majeur de ce choix de repas est évidemment que de nombreux aventuriers préfèrent composer leur menu selon leurs préférences. Pas de panique : les boutiques de plein air et de survie proposent un large choix de barres de céréales, plats chauds, desserts en boite ou en poudre, biscuits ultra-caloriques de type Seven Oceans.

Les plats conçus pour le camping ou la survie sont souvent très riches en calories et en protéines, mais prenez tout de même soin d’emporter avec vous des sucres rapides (pâtes de fruits, barres énergétiques) afin de palier aux petits « coups de mou » que l’on peut parfois rencontrer durant une randonnée.

Comment préparer votre repas une fois en bivouac ?

Les modèles de réchauds à gaz sont aujourd’hui très compacts, et vous aideront à faire cuire facilement vos rations dans votre gamelle. Si vous souhaitez embrasser le dépaysement, et explorer vos talents d’aventurier, allumez un feu de camp sécurisé au moyen d’allume-feu ou d’un fire-starter, que vous frictionnerez au pied de petit-bois.

En ce concerne les ustensiles, inutile de partir avec dans votre sac votre batterie complète de casseroles et votre service d’argenterie 32 pièces… Prévoyez simplement une gourde, une gamelle disposant de préférence une poignée et éventuellement un couvercle, une fourchette, une cuillère et un couteau. Un kit de cuisson de camping peut être pratique si vous partez en groupe, et sera plus facile à transporter à plusieurs.

Pour conclure et partir à l’aventure

On ne panique pas, on s’organise ! Pour vous nourrir en pleine nature, il vous faudra de l’eau potable, du feu, un minimum de vaisselle, et la nourriture en question. Familiarisez-vous avec les rations disponibles à la vente, et n’hésitez pas à les goûter chez vous avant de partir. Prenez en considération le volume et le poids de votre sac pour ne manquer de rien. Bien entendu, dans la nature, ne mangez jamais de fruit, de plante ou de champignon que vous ne connaissez pas.

Votre aventure sera, pour sûr, un souvenir inoubliable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *